Rechercher

Un site pour situer l'action

Dernière mise à jour : juin 26

Je ne saurai trop dire si c'est le fait de passer le cap des 26 ans - ce fameux premier quart de siècle étant entamé et digéré - mais il est plus qu'évident que je me sens à un sérieux tournant dans mon vécu, et ce dernier se traduit aussi bien par des décisions très personnelles, logistiques que professionnelles et communicatives.

Si j'ai nourri depuis mes 6 ans le même rêve, force est de constater qu'il a pris maintes formes au fil du temps et qu'après l'avoir manipulé, structuré, déstructuré - comme un sculpteur découvrant sa matière pourrait la pétrir de nombreuses manières - il est venu pour moi le moment de faire fi de mes brouillons et d'entamer des projets, dans leurs fonds et dans leurs formes, de manière plus constructive et concrète. Loin de moi l'envie d'abandonner mes idéaux ou de rejeter les années d'essais et de recherches intempestives, disons que j'en suis à un stade où je souhaite que la maturité que ces étapes m'ont octroyé se décèle aussi bien dans mon relationnel que dans mon rapport à cet étrange métier hybride que constitue la création.

L'écriture, la production, la réalisation, l'acting également, sont autant de cordes à mon arc que je souhaite désormais régler plus minutieusement pour ne plus me satisfaire uniquement que les jets soient tirées, mais bien qu'ils puissent atteindre leur(s) cible(s). Mordred l'archer déchu a laissé place à David, le poète déçu pressé de grandir, paradoxalement empli de spleen et de mélancolie quant aux années qu'on ne revivra plus et au temps passé qu'il faut accepter comme tel. TLB est à la plume depuis ses tous débuts, et plutôt que de poursuivre avec si peu de modestie en troisième personne, je conclurai en vous disant que je me sens prêt, enthousiaste et décomplexé pour ce nouveau pavé qui va constituer les prochaines années.

Je l'espère fourni en tentatives et en succès, je le crois résolu et plus investi dans le réel - avec les contraintes qui y sont liées mais que j'arrive enfin à accepter comme partie intégrante du processus, et je le sais toujours aussi onirique de par ses départs inoubliables et de ses rencontres inespérées qui m'offrent au quotidien plus de richesse que le pauvre songeur que j'étais ne pouvait l'imaginer. La prochaine étape réside dans la responsabilité d'être un homme à la hauteur de ses valeurs et de participer à construire cette famille qui se dessine au fur et à mesure.

TLB.

65 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

2021